Bienvenue

Chaque semaine, découvrez des articles dédiés au webmarketing, à la communication digitale, aux réseaux sociaux, à l'e-commerce, à l'e-tourisme et au référencement naturel.

facebook_inaativ.png twitter_inaativ.png google-plus_inaativ.png scoop-it_inaativ.png

 

e-books gratuits

 

agence_inaativ.png

Revues de presse

30 novembre 2014 7 30 /11 /novembre /2014 14:02

La newsletter est un très bon outil pour capter des prospects, générer du trafic régulier et fidéliser un lectorat. Cependant, elle est trop souvent mal exploitée par les entreprises.

Dans cet article, je souhaitais vous donner plusieurs conseils pour augmenter vos chances de gagner des abonnés et aussi vous montrer quelques exemples de bonnes pratiques.

 

Les erreurs courantes

Tout d'abord commençons par les mauvaises pratiques et les raisons qui expliquent qu'une newsletter n'a pas de succès :

1. Elle n'est pas mise en avant sur le site : il faut chercher dans le footer (bas de page) un champs "Newsletter" ou "Inscrivez-vous pour nous suivre" qu'il faut remplir.

2. Il n'y a aucune promesse digne d'intérêt : "Abonnez-vous !", "Suivez-nous ..." ne sont pas des messages incitatifs car ils ne donnent aucune information sur la contre partie. "J'y gagne quoi au final en m'abonnant ?" D'autant plus que les freins et les doutes sont nombreux : "Qu'est-ce qui me dit qu'ils ne vont pas me spammer ?!", "Ils en font quoi de mon mail après ?", ...

 

Conseil n° 1 : déterminer la ligne éditoriale de votre newsletter

Tout commence par une réflexion autour du contenu que vous souhaitez proposer dans votre newsletter. Posez-vous les questions suivantes : "A quoi va-t'elle servir pour les abonnés", "Quels services rend-t'elle ?", "Qu'est-ce qui les inciterait à s'abonner ?".

Plusieurs approches sont possibles :

- La newsletter axée astuces et conseils : elle partage des contenus utiles (articles, vidéos, infographies, ...) créés par la marque et déjà disponibles sur son site. L'intérêt est donc de pouvoir rester informé sans avoir à venir régulièrement sur le site ou le blog.

- La newsletter axée contenu exclusif : on s'y abonne car le contenu proposé (une astuce par exemple) n'est pas présenté ailleurs. Seuls les abonnés pourront en bénéficier.

- La newsletter axée promotions/bons plans : on s'y abonne pour recevoir des codes réduc' de la marque et profiter des bons plans en avant première (ventes privées, promotions, ...).

- La newsletter axée actualités : on s'y abonne pour suivre les news de la marque et de l'entreprise : connaître les nouveaux produits, les dates des salons, les évolutions, les grands évènements, ...

Evidemment, une newsletter peut mixer ces approches à partir du moment où l'ensemble reste structuré et cohérent.

Ensuite, il est essentiel de déterminer une fréquence de publication et de tenir le rythme affiché.

Enfin, ce n'est pas obligatoire, mais cela peut s'avérer être un plus, vous pouvez donner une identité à votre newsletter : un nom ou un logo par exemple.

 

Conseil n° 2 : rédiger la promesse

Une fois la ligne éditoriale bien cadrée, il faut être capable de rédiger une phrase incitative qui résume l'intérêt à s'abonner.

Deux approches sont là aussi possibles :

- L'accroche décalée (mystérieuse, humoristique, ...) : on ne sait pas trop ce que notre abonnement va impliquer mais nous sommes tout de même attirés, poussés par la curiosité.

- L'accroche qui met en avant les bénéfices (les raisons qui donnent envie de s'abonner).

 

Conseil n° 3 : mettre en avant la newsletter sur le site

Reste enfin la dernière étape, lui réserver une place de choix sur votre site. Comment voulez-vous éveiller la curiosité de vos visiteur si vous ne lui donnez pas d'importance et que vous la cachez ?

 

Exemples de bonnes pratiques

Voyons à présent comment des marques et entreprises font tout pour rendre leur newsletter indispensable !

 

My Little Paris : le site ouvre une fenêtre après quelques minutes de navigation sur laquelle on retrouve une approche incitative et positive.

Newsletter MyLittleParis

Soyez vigilant tout de même avec le principe des Pop-up, elles ont tendances à agacer les visiteurs. Si vous choisissez tout de même cette méthode, attendez plusieurs minutes avant de la déclencher.

Cependant, sur le site Little Paris, la newsletter est présente aussi en permanence dans un encart plutôt incitatif.

Newsletter2 MyLittleParis

Une fois que l'internaute a cliqué sur "S'inscrire", une page dédiée apparaît.

Newsletter3 MyLittleParis

 

On y retrouve des explications et un principe de cases à cocher qui induit que les contenus seront adaptés à mes choix.

 

Michel et Augustin : les deux trublions du goût, comme à leur habitude, choisissent une approche décalée avec cet encart sur leur site.

newsletter-micheletaugustin

En cliquant dessus, le processus d'inscription est expliqué, tout en conservant la tonalité humoristique de la marque.

newsletter-micheletaugustin2

Sur cette même page, le visiteur peut aussi consulter les newsletters précédentes, une manière de le rassurer sur le style de mail qu'il recevra.

newsletter-micheletaugustin3

 

 

Sarenza : la newsletter est proposée sous forme de Pop-pup après quelques instants sur le site. Elle est résolument axée "Bons plans et promo".

newsletter-sarenza

 

 

Décathlon place sa newsletter dans une zone clé, sous le bandeau qui expose les points rassurants du site.

newsletter-decathlon

 

 

Etam propose une offre de bienvenue suite à l'inscription.

newsletter-etam

 

 

AlloCiné reste graphiquement cohérent (forme de ticket) et permet aussi de voir des exemples de précédentes newsletters.

newsletter-allocine

 

 

H&M range sa newsletter dans la rubrique Service clients et incite l'internaute avec 25% de réduction après l'inscription.

newsletter-HM

 

 

Promod personnalise sa Pop-up newsletter en fonction des évènements.

Newsletter promod

 

 

 

Christophe Cano propose de recevoir ses conseils (vidéos, recettes, exercices, ...) gratuitement en s'inscrivant.

Newsletter Coach Sportif

 

J'espère que toutes ces astuces vous seront utiles. Si vous souhaitez des conseils personnalisés pour booster votre newsletter ou vos campagnes e-mailing, n'hésitez-pas à me contacter.

 

Vincent Pereira, consultant webmarketing chez Inaativ, agence de communication à Bordeaux.

Partager cet article

Published by Vincent Pereira - dans Formation webmarketing
commenter cet article

commentaires