Bienvenue

Chaque semaine, découvrez des articles dédiés au webmarketing, à la communication digitale, aux réseaux sociaux, à l'e-commerce, à l'e-tourisme et au référencement naturel.

facebook_inaativ.png twitter_inaativ.png google-plus_inaativ.png scoop-it_inaativ.png

 

e-books gratuits

 

agence_inaativ.png

Revues de presse

9 octobre 2012 2 09 /10 /octobre /2012 06:49

landing-page-photobox.JPG

 

L'un des facteurs clés de la réussite des liens sponsorisés (Adwords), de l'affiliation ou de la publicité en ligne est la qualité de la page de destination (landing page ou page d'atterrissage ou squeeze page).

 

Cette page est celle qui va accueillir l'internaute après son clic sur un lien.


Cet internaute va se poser plusieurs questions dans les premières secondes qui suivent son arrivée sur la page :


- Ai-je atterri au bon endroit ?
- Vais-je trouver une réponse à mon besoin, ma problématique ou ma question ?
- Ce site (que je ne connais pas) est-il digne de confiance ?
 

S'il ne trouve pas de réponse convaincante à ses questions, il y a des chances qu'il quitte la page.


La landing page est là pour l'accrocher sur le moment, le convaincre. Elle devra entraîner une action : une commande, une inscription, un abonnement, ... Elle a donc la lourde responsabilité de convertir votre visiteur en client.
 

 

Pour optimiser le taux de transformation de sa boutique en ligne, il ne faut donc pas négliger la ou les pages de destination.
 

 

Voici quelques conseils pour concevoir des landing pages efficaces.
 

 

Le graphisme général


- Mettre son logo et nom d'entreprise de manière bien visible.
 

 

- Eviter les distractions (bannières qui clignotent, trop d'informations, ...) et aller à l'essentiel.
 

- Le graphisme doit être séduisant et épuré. Il doit conduire l'internaute vers la zone où vous attendez une action de sa part (voir plus bas pour les call-to-action). On utilise souvent des visages ou des regards qui dirigent le regard de l'internaute vers un bouton d'action ou le produit.
 

 

- Mettre l'offre ou le produit bien évidence (la qualité de la photo peut stimuler le désir de l'internaute).
 

 

- Structurer l'information et rendre les textes bien lisibles (l'internaute prend peu de temps pour lire).
 

 

- Intégrer des éléments de réassurance :  labels ou certifications, références clients, (vrais) témoignages, sécurité de paiement, ...


La rédaction


- Intégrer une accroche qui annonce la problématique du client potentiel et surtout qui apporte la réponse. On retrouve dans cette accroche l'avantage concurrentiel.
 

 

- S'adresser aux visiteurs de cette page, les interpeller avec des titres courts et clairs.
 

 

- Structurer votre texte en respectant ces trois points : avantages de votre produit, preuves et bénéfices concrets pour le prospect. Non seulement votre offre doit être très facile à comprendre mais le visiteur doit très vite comprendre son intérêt.
 

 

- Penser aussi au référencement naturel avec l'utilisation de mots clés dans votre texte, le choix d'une URL porteuse de sens, le remplissage des balises ALT (image) et TITLE, ...
 

 

L'action


Les boutons d'action sont essentiels car ils dirigent le visiteur vers ce que l'on attend de lui.


- Ils doivent appeler à une action claire et simple (call-to-action) : un achat, une inscription pour une newsletter ou pour tester le produit, un abonnement, remplir un formulaire, demander un devis, ... ou renvoyer vers un chemin alternatif comme le blog, la page Facebook de l'entreprise, des vidéos, des fiches conseils, ... (histoire de garder le visiteur un peu plus longtemps dans son écosystème).
 

 

- Ils comportent souvent un verbe d'action.
 

 

- S'il y a un formulaire à remplir, il doit être très simple et ne demander qu'un minimum d'informations.
 

 

- Après l'action (une inscription par exemple) pensez à intégrer une page de confirmation et de remerciement.


L'importance des tests


- Une page de destination doit se tester. Nous avons déjà parlé des A/B testing dans l'article "Vendre son vin sur Internet". Le but est d'évaluer, entre 2 pages de destination pour une même offre, celle qui transforme le plus.
 

 

- Analyser régulièrement le trafic de votre site pour vérifier si vos visiteurs sont nombreux à utiliser des smartphones ou des tablettes. Si c'est le cas, il faudra adapter la mise en page (notamment au niveau de la ligne de flottaison) afin que les zones utiles (accroche, bouton de commande, inscription, ...) ne soient pas difficiles à trouver à cause d'une navigation non adaptée à la taille de l'écran.

Pour conclure, il est aussi important de penser à la cohérence entre l'annonce de départ (Adwords, liens, bannière publicitaire, ...) et votre page d'atterrissage (texte, graphisme, ...). Cette cohérence peut impacter votre quality score sur Google Adwords par exemple.

 

Quelques exemples de landing page

 

Pour les exemples, je suis resté sur le même marché (impression de livres photo) pour pouvoir faire des comparaisons.

 

landing_page_3.JPG

landing_page_2.JPG

landing page photobox

 

En complément vous pouvez aussi lire le billet de Maurice Largeron qui propose un diagnostic de la concurence avant de créer sa landing page.

 

 

avatar vincent formateurconsultant

 

 

    Vincent Pereira, consultant et formateur e-marketing

Partager cet article

Published by Vincent Pereira, formateur communication digitale - dans Formation webmarketing
commenter cet article

commentaires