Bienvenue

Chaque semaine, découvrez des articles dédiés au webmarketing, à la communication digitale, aux réseaux sociaux, à l'e-commerce, à l'e-tourisme et au référencement naturel.

facebook_inaativ.png twitter_inaativ.png google-plus_inaativ.png scoop-it_inaativ.png

 

e-books gratuits

 

agence_inaativ.png

Revues de presse

1 décembre 2010 3 01 /12 /décembre /2010 07:43

perte de données

 

Il y a quelques semaines, j’ai vécu le cauchemar de toute entreprise : la peur d’avoir perdu toutes ses données informatiques !

 

Le coup dur ! La tuile ! La loose ! Le type de mésaventure dont on pense naïvement qu’elle n’arrive qu’aux autres !

 

Pour la petite histoire, j’avais pris l’habitude de copier mes données en double (2 disques dur). Puis, dernièrement, j’ai changé de matériel informatique et je n’ai conservé qu’un support de sauvegarde pendant quelques jours (un disque dur externe). Et c’est pile poil à ce moment que ce disque dur externe a décidé de s’autodétruire (oui, comme dans mission impossible !). Bref, j’ai alors réalisé que je venais de perdre toutes mes données.

 

Gloups …

 

Bon, si j’écris ce billet de manière aussi décontractée, vous imaginez bien que l’histoire se termine façon « happy end ».

 

J’en profite donc pour vous faire partager quelques solutions si vous êtes confrontés un jour à cette situation. Je parlerai de récupération de données (quand c’est possible !) et nous verrons ensuite un exemple de solution préventive avec la sauvegarde en ligne. Mais commençons par quelques statistiques effrayantes.

 

1/ Les chiffres qui font peurs !

 

Selon une étude réalisée en 2010 par l’Université de la Caroline du Nord (Etats-Unis) :crash disque dur

 

- 32% des pertes de données sont causées par des erreurs humaines

- 31% des utilisateurs de PC ont perdu tous leurs fichiers suite à des événements hors de leur contrôle

- 25% des pertes de données font suites à la défaillance d’un disque dur portable

- 44% des pertes de données sont causées par des défaillances mécaniques

- 15% ou plus des ordinateurs portables seront volés ou souffriront de défaillances du disque dur

 

Bref, en lisant ces chiffres, je m’aperçois que, tôt ou tard, une entreprise (ou un individu) est confrontée à ce problème.

 

Alors que faire ? La première des choses à faire si vos données ne sont stockées que sur ce disque ou PC est de tenter de les récupérer.

 

2/ La récupération de données

 

La première question que l’on se pose lorsqu’on vient de perdre son disque dur est « vais-je pouvoir récupérer mes données ? ». Quand on n’est pas un informaticien aguerri, le bon réflexe est de foncer chez un spécialiste. Je dois dire que personnellement, j’ai eu beaucoup de chance car les spécialistes que j’ai appelé au secours sollicité par chez moi ont réussi à récupérer l’intégralité des données. La société s’appelle Arrowsoft et ils sont situés à Talence, près de Bordeaux (ils méritent bien que je les cite après le travail qu’ils ont accompli ).

 

Une prestation de récupération de données peut coûter entre 39 € et 89 € selon le temps passé.

 

Mais parfois, malgré leurs efforts et leurs compétences, ces techniciens ne peuvent récupérer vos données.

 

Il vous reste cependant un dernier espoir : la société Kroll Ontrack. Cette entreprise est composée d’experts en récupération de données sur disques durs, portables, mais aussi serveurs. Ils peuvent même récupérer des données cryptées ! Ces ingénieurs travaillent en laboratoires ou en salle blanche. Bon, vous vous doutez que le prix de ces prestations est nettement plus élevé. D’ailleurs, elles se réalisent sur devis.

 

Voilà, vous avez récupéré vos données et vous poussez un ouf de soulagement. Maintenant, passons à un exemple de technique préventive afin d’éviter de revivre ce cauchemar !

 

3/ Exemple d’outil préventif : la sauvegarde en ligne

 

Toujours selon l’Université de la Caroline du Nord, un disque dur tombe en panne toutes les 15 secondes (aux Etats-Unis). Autant dire qu’il vaut mieux être prévoyant et envisager d’autres solutions.

 

La sauvegarde en ligne me paraît être un choix pertinent. Il en existe plusieurs, mais j’avoue avoir été séduit par la solution en ligne d’EMC : Mozy.fr.

 

mozy

 

L’outil est fiable, sécurisé, très simple d’utilisation et disponible en français ! Il est possible d’automatiser les sauvegardes et de restaurer vos données en cas de plantage (sur disque dur externe, sur DVD, clé USB, …). Enfin, vous pouvez crypter toutes vos données et vous bénéficiez de serveurs sécurisés.

 

Question prix, je trouve que c’est plus qu’abordable par rapport au service rendu :

 

MozyHome pour les particuliers (ou les TPE) :

 

- 4,99 € par mois pour une offre illimité

- Il existe aussi une version gratuite limitée à 2 Go

 

MozyPro (pour les entreprises) :

 

-3,99 euros par mois + 0,50 euros par Go et par mois

-ou une licence Serveur à 6,99 euros par mois + 50 centimes par Go et par mois

 

Voici les 2 offres comparées dans un tableau :

 

fonctionnalites mozy

Si vous voulez tester ce produit avec une version démo ou avoir plus de renseignements, voici un contact professionnel qui pourra vous aider.

 

Et vous, vous connaissez d’autres solutions de sauvegarde en ligne ? Quel moyen de sauvegarde utilisez-vous pour votre entreprise ? Venez en parler dans la section commentaire.

Partager cet article

Published by Vincent Pereira, formateur webmarketing - dans Astuces web et bonnes pratiques
commenter cet article

commentaires

bon remises Mozy 02/12/2013 15:39


Merci  à vous, en effet c'est un article utile que je vais le partager à tous mes amis des réseaux sociaux, esperons que cela va aider beaucoup de gens  , bonne continuation …

said du www.samomoi.com 03/02/2013 00:44

Article bien rédigé. Les logiciels de récupérations de données sont nombreux. En dehors de Recuva, je peux citer par exemple undelete 360. J'ai essayé plus d'une trentaine de ces logiciels, et je
dois dire qu'il y a des cas où il faut intervenir manuellement pour sauver des données. Il m'arrive de recevoir des disques dont il est quasi impossible de récupérer les données avec les célèbres
logiciels de récupération de données. Mais une chose est sure, il est si rare qu'il soit impossible de récupérer les données d'un disque même gâté, si on sait le faire manuellement.

vincent Pereira 03/12/2010 16:56



Frank : effectivement, à la vue des différents témoignages, ce sujet fait parler :-)


Joël : merci pour ces détails, on sent l'expérience de l'informaticien !!!


Denis : j'ai aussi entendu de bon avis sur Dropbox. A bientôt.


Cathy : merci pour ce lien, super clair !


Jean-Luc : moi aussi, ça m'énerve quand je vois le prix du matériel par rapport à sa fiabilité :-( J'ai moi aussi pas mal utilisé Gmail durant cette période de stress sans mes
données.


Odile : je te retrouve sur un point, celui de la notion de deuil concernant la perte de ses supports pédagogiques. Souvent, on s'accroche à ces supports, alors que l'on pourrait
être meilleur sans. C'est aussi ce que m'a appris cette expérience. Cependant, concernant la perte des données de gestion et de compta de l'entreprise, c'est autre chose.


 


Merci à tous pour vos témoignages très riches :-D


 



Odile 01/12/2010 17:27



Perdre ses données, il n'y a jamais de "bon" moment pour ça, c'est toujours le crash ! Je pratiquais les sauvegardes régulières, mais un jour, ma maison a été envahie par une coulée de boue. J'ai
donc tout perdu, ordinateurs et supports externes (et là, je ne vois pas ce qu'y pourraient Microsoft et les autres)


Depuis, je continue de copier sur CD, j'ai un disque externe de sécurité (qui ne voyage pas), mais je fais attention d'une part à conserver une version papier pour l'important ++, d'autre
part à stocker chez les autres. Si j'ai bossé sur un document qui me paraît précieux, je m'envoie un mail, que je conserve sur mon serveur et je nettoie de temps en temps. Pour les photos, Picasa
ou équivalent.


Système manuel fait maison, mais qui m'a montré un intérêt : finalement, on croit parfois perdre des choses ultra irremplaçables et, le temps passant, on peut constater qu'on s'est bien
débrouillé sans...Supports de travail, bien sûr, ça peut être ultra stressant, mais ça apprend à bosser en avance, à être prudent, à relativiser certaines idées. Le fait d'arriver pour une
intervention les mains vides m'a même permis d'être plus efficace en salle, d'oxygéner mon rapport au groupe en lâchant le secours des supports, de retravailler ma confiance en moi et mon écoute
du groupe. (dit-elle en cliquant sur "sauvegarde disque externe"  ... :)



Jean-Luc M. 01/12/2010 12:18



Vincent,


intéressant cet article.


Mais que font donc les 3 grandes familles (Microsoft, Apple et Linux) pour diminuer ces chiffres pourcentage effrayant ? Et en particulier leur service R & D ?


Merci pour les solutions proposées, tout comme le lien avec le comparatif.


Je signale aussi au passage Gmail et ses documents partagés et Mobile me sous Mac.


@ +