Bienvenue

Chaque semaine, découvrez des articles dédiés au webmarketing, à la communication digitale, aux réseaux sociaux, à l'e-commerce, à l'e-tourisme et au référencement naturel.

facebook_inaativ.png twitter_inaativ.png google-plus_inaativ.png scoop-it_inaativ.png

 

e-books gratuits

 

agence_inaativ.png

Revues de presse

15 mai 2014 4 15 /05 /mai /2014 13:02

La confidentialité des données et la protection de la vie intime sur les réseaux sociaux est au cœur des préoccupations des internautes.


De plus en plus d’utilisateurs recherchent des solutions alternatives pour garder leurs contenus secrets sur la toile ou les rendre éphémères.


Pour ces raisons, une partie des utilisateurs s'éloignent des réseaux tels que Facebook pour utiliser de nouveaux services sous forme d'application mobile.


Les start-up, toujours à l'affût des tendances, se livrent bataille sur ce nouveau marché numérique de l’éphémère et de l’anonymat.


Voici cinq applications qui ont le vent en poupe et qui suivent ces tendances émergeantes.


Snapchat : cette application de photographies éphémères génèrent plus de 50 millions de clichés chaque jour. Comment ça marche ? L’utilisateur envoie une photo à un contact qui pourra la voir durant seulement quelques secondes. Il est possible d’effectuer des captures d’écrans du contenu mais l’expéditeur en sera tenu au courant.


snapchat.jpg 
 

 

Secret.ly : Cette application mise sur l’anonymat de ses utilisateurs en supprimant les photos de profils et le nom de l’utilisateur. L’objectif est de privilégier un contenu basé sur les mots et les photos. Il est ainsi possible de mettre en forme son texte à l’aide d’arrières plans et de couleurs. Plus les posts sont aimés plus ils sont partagés et visibles des autres utilisateurs, tout en préservant l’anonymat de l’auteur.


secretly.JPG 


Yik Yak marche sur le même principe que Secret.ly. Développé à l’université d'Auburn en Alabama, le contenu est simplement visible dans un rayon de 8km et reste anonyme.  Il est surtout question de contenu humoristique.

 
 yikyak.png


Rumr qui se compare à des discussions dans le noir, vente également l’anonymat des échanges. Plus le cercle d’amis est élevé, plus l’anonymat est assuré. Ainsi le profil de l’utilisateur est caractérisé par une couleur. Couleur qui n’est pas partagée et qui changera à chaque fois qu’un nouvel ami entrera dans la sphère conversationnelle. Pour éviter les débordements langagiers, le service se limite seulement au chat entre amis.


rumr.jpg 


Erodr est un mixe de Facebook et de Snapchat et se développe aujourd’hui sur les campus américains. La plateforme fait la promesse de supprimer les contenus toutes les 24h.


erodr.jpg 
 

 

Ephémère oui, mais est-ce vraiment anonyme ?


De nombreuses questions subsistent concernant la véritable confidentialité de ces applications.
 

La polémique récente mettant en cause Snapchat et le caractère éphémère de ces photos relancent le débat. En effet, le site est accusé de ne pas avoir respecté les termes de confidentialité régissant les clichés. De plus, on peut trouver assez facilement, des applications mobiles non officielles qui peuvent récupérer des captures d'écran réalisées sur Snapchat sans que l'expéditeur en soit informé.


De même, Secretly, qui est une application appartenant à Google, stocke ses données sur les mêmes serveurs que Gmail sans cependant référencer l’utilisateur. Les informations sont-elles réellement anonymes ?


De plus, le modèle économique de ces réseaux est la publicité. Publicité qui exploite les données des utilisateurs pour un meilleur ciblage. Comment peuvent-ils se développer financièrement s'ils n'ont pas de données à exploiter ?


Par ailleurs, l’anonymisation des messages à également sa part de dérives. Des affaires de harcèlement scolaire ont été relevées via le service de Yik Yak aux Etats-Unis.

 

 

Les réseaux communautaires fermés, l’avenir ?


Ces services sont donc largement perfectibles et certains ne dureront pas dans le temps. Cependant, d'autres applications qui ne misent pas sur l'éphémère et l'anonymat, vont peut-être s'implanter de manière plus durable et massive dans les pratiques.


Elles se nomment WeChat, WhatsApp ou encore Line et proposent des conversations fermées entre communautés d’amis. Les informations ne sont ainsi disponibles qu’au sein du cercle d’ami et les données ne sont donc pas rendues publiques.
 

 

A suivre ...


Article écrit par Emma Labrador

Partager cet article

Published by Vincent Pereira - dans Formation médias sociaux
commenter cet article

commentaires