Bienvenue

Chaque semaine, découvrez des articles dédiés au webmarketing, à la communication digitale, aux réseaux sociaux, à l'e-commerce, à l'e-tourisme et au référencement naturel.

facebook_inaativ.png twitter_inaativ.png google-plus_inaativ.png scoop-it_inaativ.png

 

e-books gratuits

 

agence_inaativ.png

Revues de presse

28 septembre 2010 2 28 /09 /septembre /2010 04:18

puzzle coherence

Commençons ce billet par une lapalissade : pour une entreprise, la communication on-line doit être cohérente avec sa communication off-line.

 

Vous trouvez ça évident, n’est-ce pas ?

 

Mais si je glisse cette notion, comme ça, innocemment, c’est qu’il m’arrive d’observer des situations choquantes.

 

Des septiques ?

Ok, j’vous donne un exemple.

 

Lors d’un salon (secteur viticole) il y a quelques mois, j’ai mené une petite étude sur les 259 entreprises participantes. Voici ce qui en ressortait :

 

- 63% des entreprises avait un site Internet (et donc 37% n’en avaient pas)

- Sur ces sites Internet, 61% des entreprises n’annonçaient pas leur présence à ce salon pourtant réputé (mais peut-être que ces entreprises utilisent tout de même le mail ou une newsletter pour le faire ?)

- J’ai identifié deux types de cas : le site ne dispose pas de page actualité/événement (48%) ou plus grave encore la page actu/événement n’est pas à jour (52%). A noter que cette étude fut menée 8 jours avant le salon

 

Surpris par ces chiffres, j’ai donc décidé d’aller à ce salon et d’observer, sur place, si les 63% des entreprises qui avaient un site, en faisait la promotion ou s’appuyaient dessus sur leur stand.

 

Le constat fut encore plus dur : sur quasiment 80% des stands concernés, je n’ai trouvé aucune trace du site (pas de plaquette ou de fiche produit avec des liens vers le site, pas de signalétique, …).

 

Concernant les bons élèves (ils étaient tout de même 39%), non seulement leur page actualité/événement était à jour, mais en plus, certains proposaient même aux visiteurs de recevoir une invitation sur simple demande par mail (et hop, dans le fichier prospects !). Enfin, à noter que 3 propriétés possédaient aussi un blog, ce qui leur ont permis d’aller un peu plus loin dans la relation avec leurs clients (information avant le salon, photos et anecdotes après, …).

 

Si je vous donne cet exemple, ce n’est en aucun cas pour stigmatiser cette profession (dit-il en tremblotant légèrement). Je suis certain que beaucoup d’autres secteurs sont concernés par cette problématique.

 

Pour résumer, vos outils off-line doivent servir vos outils on-line et vos outils on-line doivent servir vos outils off-line.

 

Prenons par l’exemple de cette librairie à Libourne (33) qui vient de lancer un blog sur les coups de cœur de l’équipe. En parallèle, elle édite des marques pages et des fiches « avis des vendeurs » aux couleurs du blog. Vous voyez l’idée ? Il s’agit d’être simple et pragmatique (pas besoin de dépenser des sommes folles pour être cohérent).

 

Si vous avez d’autres exemples de ce type, n’hésitez pas à les faire partager dans la section commentaire, ils seront toujours utiles pour ceux qui se posent des questions.

 

Vincent Pereira, formateur & consultant communication digitale

 

Partager cet article

Published by Vincent Pereira consultant web 2.0 et webmarketing - dans Formation webmarketing
commenter cet article

commentaires

formation à distance 11/01/2011 08:23



 


JE découvre votre site avec un vif intérêt. Contenu intéressant.



Laurent RENAIS 09/01/2011 09:38



Je ne suis pas du tout surpris des chiffres que vous avancez. Effectivememt, cette coherence passe souvent a la trappe.



Alain LAUMAILLE 02/10/2010 18:14



C'est tellement vrai. Je partage.



Denis 29/09/2010 19:35



Bonne idée de sujet. j'y vais de ma petite contribution.


En fait, j'y ai pensé dans ma voiture ce soir. Je trouve que certaines radios sont très fortes pour mixer, de manière cohérente, le on et le off line. RMC par exemple exploite toute la journée
leurs blogs où les auditeurs peuvent venir commenter le direct ou trouver des infos qui ne passent pas en radio (vidéo, photo, ...). je trouve que c'est un modèle d'interaction on/off.



coco l'asticot 29/09/2010 11:12



Merci d'être aussi bon public! (c'était bien-sûr du second degré)


Plus sérieusement, oui la cohérence est importante, surtout qu'elle "ne coûte pas plus cher"! On dépense pour un support A, puis on dépense pour un support B, le fait que les 2 supports se
complètent ne coûte rien !