Bienvenue

Chaque semaine, découvrez des articles dédiés au webmarketing, à la communication digitale, aux réseaux sociaux, à l'e-commerce, à l'e-tourisme et au référencement naturel.

facebook_inaativ.png twitter_inaativ.png google-plus_inaativ.png scoop-it_inaativ.png

 

e-books gratuits

 

agence_inaativ.png

Revues de presse

27 mai 2014 2 27 /05 /mai /2014 12:10

Gabriel Szapiro, de l’agence Bleu Saphir, proposait récemment un webinar sur la thématique de l’inbound marketing selon la stratégie du Sherpa. Nous vous proposons ici de faire un compte-rendu de cette vidéo. Vous pouvez visionner la vidéo dans son intégralité :

 

 


inbound

Les techniques de harcèlement médiatique ne fonctionnent plus. Marketing direct, call centers et autres clubs d’utilisateurs sont devenus obsolètes.


Faire venir à soi les clients au lieu d’aller les chercher et susciter chez eux le désir préalablement au besoin, voilà le fondement de l’inbound marketing.


L’inbound marketing prend appui sur 3 piliers :


- La culture de l’innovation : créer une communauté autour d’un « value innovation programm » qui privilégierait l’innovation dans toutes les décisions de l’entreprise.


- La culture de l’obsession client et non plus la pensée client ou le « client minded ». Il  faut désormais se mettre à la place du client, « penser sa pensée, ressentir ses émotions et parler son langage » (Cicéron).


- La culture de l’impertinence : triste ne veut pas dire sérieux, il faut donc être impertinent et créatif dans ses propositions.
 

 

La stratégie du Sherpa consiste donc à séduire le client pour le convertir. Cette stratégie se découpe en cinq étapes :


- Attirer : Par une stratégie éditoriale à l’aide d’un guide ou d’un blog. Le site d’une marque représente son repère vitrine et institutionnel mais le blog est un véritable repère d’identité émotionnel. Un guide ou un blog permettent donc d’augmenter le référencement.

- Séduire : La séduction commence par l’imprévu. Il est nécessaire d’intégrer les médias sociaux, les advergames ainsi qu’une rubrique « étonnez-moi » par exemple pour susciter l’intérêt. La séduction passe ainsi par l’humour, l’intrigue, l’inattendu, la surprise, la curiosité ou le storytelling avec l’utilisation du « je ».

- Convertir : La conversion représente l’élément fondamental grâce à une stratégie d’appât. Pour du B2B, les « landing page » ou pages d’atterrissage doivent être redirigées vers un livre blanc. Ce livre blanc, représentant l’appât, doit pouvoir être téléchargé gratuitement avec un  formulaire qui enrichira votre base de données. Le community management permet ainsi de remercier les clients d’avoir téléchargé le document et permettra d’envoyer un emailing de confirmation pour susciter le partage vers d’autres utilisateurs. Le visiteur devient ainsi un véritable prospect.

- Permettre : Le marketing de la permission et du désir consiste à n’envoyer de message qu’à ceux qui nous en ont donné la permission et qui l’ont désiré. Associer digital, relation publique et presse ainsi qu’un positionnement différenciateur est la clé. Il est ainsi important de ne pas oublier le offline dans le digital. Les relations publiques et le community management sont donc complémentaires.

- Conclure : Il est enfin nécessaire de nourrir le lead (la personne qui a répondu par un formulaire). Plusieurs mesures complémentaires au marketing automation sont possibles: la base de données par  actions, les relations presses, les relations publiques, le scoring des lead (pour un retour sur investissement) ou l’e-mailing récurrent apportant quelque chose de nouveau, une innovation, un contenu gratuit par mois.
Le "marketing automation" consiste donc à construire une typologie client segmentée à partir du formulaire. Celui-ci permet ainsi de prévoir en fonction du type de client le bon scénario à adopter en matière d’e-mailing.
Les leads deviennent ainsi progressivement des clients.

- Fidélisation et viralité : La fidélisation est essentielle pour conduire une stratégie pérenne. Il est nécessaire de mettre en place :


- Des clients ambassadeurs qu'il faut valoriser
- Un réseau social communautaire : avec un ou des partenaires il est possible de créer son propre réseau ce qui resserrera la culture d’entreprise.
- Les « early adopters » ou nouveaux arrivants sont volatiles. Il est important de les choyer avec des stratégies de cocooning car ils ne sont pas encore surs de leur choix envers la marque.
 

 

Pour résumé, le succès de l’inbound marketing est le fruit de :


- L’invitation à faire venir les clients à soi
- L’invitation au storytelling par la marque
- L’invitation à pratiquer le principe du positionnement différenciateur
- L’invitation de la permission au désir
- L’invitation à une communication interactive ou à la stratégie du ricochet : chaque action menée ricochent sur les autres.

 

 

Article écrit par Emma Labrador

Partager cet article

Published by Vincent Pereira - dans Formation marketing de contenu
commenter cet article

commentaires