Bienvenue

Chaque semaine, découvrez des articles dédiés au webmarketing, à la communication digitale, aux réseaux sociaux, à l'e-commerce, à l'e-tourisme et au référencement naturel.

facebook_inaativ.png twitter_inaativ.png google-plus_inaativ.png scoop-it_inaativ.png

 

e-books gratuits

 

agence_inaativ.png

Revues de presse

9 mai 2011 1 09 /05 /mai /2011 04:21

personnalisation-Google

 

Suite au visionnage d’une e-conférence sur le référencement naturel (à voir en fin d'article), j’aimerais vous parler d’un sujet que je trouve particulièrement important : la personnalisation des résultats dans les moteurs de recherche.

 

Si vous avez un site Internet et que vous travaillez son référencement (tout seul ou avec un prestataire), il me paraît essentiel que vous compreniez cette notion.

 

Je vais donc tenter de synthétiser les explications de l’excellentissime Olivier Andrieu du site Abondance qui intervenait sur ce sujet. 

 

Peut-être ne le savez-vous pas, mais lorsque que vous faites une recherche sur Google, les résultats que le moteur va vous donner ne seront pas les mêmes que ceux obtenus par un autre individu faisant exactement la même recherche sur un autre PC.

 

Dans un premier temps, je vais vous expliquer le fonctionnement de la personnalisation et ses impacts sur les sites. Ensuite, je ferai un point sur la manière dont on peut mesurer la qualité du référencement naturel.

 

Comment ça marche et pourquoi c’est important de comprendre ?

 

Google et Bing personnalisent les résultats des recherches selon plusieurs critères :

 

1. La géolocalisation de l’internaute : selon si je fais ma recherche à Lille ou à Marseille, les résultats peuvent différer. Par exemple, j’habite la région bordelaise et je viens de lancer une recherche avec le mot « coiffeur » (voir ci-dessous). Vous noterez que Google me propose des résultats locaux alors qu’à aucun moment je ne lui donne mon adresse !

 

géolocalisation des résultats google

 2. La connexion à un compte Google : si vous êtes connecté à Internet avec votre compte Gmail, le moteur va enregistrer vos habitudes de surf et vous fournir des résultats personnalisés. Je vous donne un exemple concret. Prenons la requête « Formateur e-commerce ».

 

Voici les résultats lorsque je lance cette recherche sur Google en étant connecté avec mon compte Gmail : « Super, mon blog est premier, sortons le champagne et les cotillons !!!! »

 

recherche formateur e-commerce

Et voici maintenant les résultats sur la même requête sans que je me sois logué à mon compte : « Mon blog est en dixième place … heu chérie, tu peux ranger les bouteilles … »

 

recherche un formateur e-commerce

 3. L’historique de vos recherches : le moteur de recherche va aussi enregistrer vos habitudes de recherche. Pour cela, il place un cookie (un petit fichier informatique) dans votre ordinateur et conserve l’historique des 180 derniers jours (vos requêtes, les sites que vous visitez le plus souvent …). Bref, Google connaît vos préférences en terme de navigation et il en tient compte dans ses résultats. Il vous propose donc des résultats en fonction de votre profil de « chercheur ».

 

Faisons maintenant une petite pause pour que je vous raconte une histoire (presque pas imaginaire, malheuresement). L’entreprise A paye le prestataire B pour du référencement naturel. Le prestataire B garantie à l’entreprise A que son site sera bien classé dans Google sur une requête clé dans plusieurs semaines. Il dit à l’entreprise A de surveiller régulièrement cette requête depuis chez elle. De plus, les salariés vont régulièrement consulter le site depuis leur PC, au bureau. Au bout de plusieurs semaines (ou mois). Le prestataire B, vous appelle et vous dit « Monsieur A, nous allons vérifier si nous avons rempli notre contrat. Voulez-vous taper la requête clé dans Google ? ». Et l’entreprise toute contente répond, « Ha super, je vois que nous sommes devant les concurrents sur cette requête ! Merci pour votre travail ! ». Pour ceux qui ne comprendraient pas ce qui cloche dans cette histoire, relisez attentivement le point 3.

 

J’en ai déjà parlé, mais il existe un outil gratuit qui vous permet de vérifier objectivement le positionnement de votre site. Il s’agit de Positeo. La preuve par l’image avec la requête « Formateur e-commerce » sur ce site qui me donne mon vrai positionnement (10ème place).

 

Références formateur e-commerce4. Des résultats influencés par votre sphère sociale : enfin, une des tendances fortes pour les moteurs de recherche, est de prendre aussi en compte (en plus de vos habitudes de recherche) les recherches de vos amis (voire même ceux de leur amis). Dans la vidéo ci-dessous, on comprend bien comment Google va intégrer les recommandations ou les partages de vos amis dans vos résultats. Même si la vidéo est en anglais, c’est très visuel.

 

 

En conclusion de ces premières explications : pour un même moteur et avec un même mot clé, presque chaque internaute aura des résultats différents. En 2010, selon Google, ces différences de résultats étaient de 20% (soit 2 résultats par page). Les experts du search pensent qu’en 2011 cela va fortement augmenter.

 

Comment mesurer la qualité de mon référencement naturel ?

 

Si la personnalisation des résultats a pour objectif de faciliter la vie des internautes, il pose un sérieux problème aux entreprises qui travaillent sur l’optimisation de leur référencement naturel. En effet, pour mesurer la qualité de ce référencement, jusqu’à présent, on ne jugeait que les positionnements (je suis premier, deuxième, … sur telle ou telle requête). Cependant, comme nous venons de le voir, votre positionnement peut-être différent d’un internaute à l’autre. Il faudra donc ne plus se contenter exclusivement de la position, mais aussi mesurer la qualité du trafic généré.

 

Dans votre outil statistique, vous analyserez par exemple les points suivants :

 

- Qui vient sur le site ? Est-ce votre cible ?

- Combien les moteurs de recherche ont généré de visites ce mois-ci ?

- Quels ont été les mots clés qui ont généré du trafic ce mois-ci ?

- Y’a t-il une corrélation entre ces évolutions et votre chiffre d’affaires ?

- Quels sont les taux de transformation ?

 

analyser les statistiques d'un site marchand

 Il s’agit ensuite d’analyser finement chacun de ces axes, de croiser les résultats et de les mettre en perspective avec les objectifs du site (notoriété, vente, …).

 

La tendance lourde est donc d’analyser la qualité du trafic plutôt que de rester focalisé exclusivement sur le positionnement.

 

En complément, et si le sujet du référencement vous intéresse, voici une conférence à regarder.

 

 

 

 

avatar vincent formateurconsultant 

 

 

   Vincent Pereira, formateur et consultant webmarketing

 

 

Partager cet article

Published by Vincent Pereira consultant web 2.0 et communication digitale - dans Formation webmarketing
commenter cet article

commentaires

Vincent 12/07/2012 17:01


Bonjours Rashel,


c'est effectivement une approche intéressante mais je me demande s'il ne faudrait pas tout de même comparer sur plusieurs requêtes avec Positeo. Juste pour voir s'il y a des différences.


 


A bientôt.


 

Rashel 10/07/2012 10:26


Bonjour, 


que pensez-vous de la méthode "se mettre en navigation privée" (sous Chrome par exemple) lorsqu'on veut vérifier le positionnement d'un site sur Google ? 


 

Vincent Pereira 12/05/2011 20:57



Merci pour le back link . Bonne soirée.



thierry 12/05/2011 16:42



franchement merci Vincent,


en plus pile à 21 minutes de la vidéo : professionnel jusqu'au bout !


c'est très intéresant ce que dit Andrieu car on n'a pau de données sur l'impact de la personnalisation des SERP. je vais de ce pas essayer de repérer qui chez google s'occupe de la
personnalisation...


En échange comme je suis content, je vous fais un backlink (PR2) depuis un texte d'un de mes sites : sur le mot "marketing" http://www.electropublication.net/ettigoffer.html


et bien sur je vous mets dans mon flux RSS !


encore merci.


 



Vincent Pereira 12/05/2011 06:55



Bonjour Thierry,


concernant cette phrase, elle est citée par Olivier Andrieux dans la vidéo placée en fin de l'article (allez à 21 minutes et 29 secondes, il en dit un peu plus). Cette vidéo a été enregistrée au
salon BECOMMERCE 2011 et se trouve sur la chaîne TechtocTV.


Si vous voulez en savoir plus sur Olivier Andrieux ou prendre contact avec lui voici sa page.


Bonne journée.