Bienvenue

Chaque semaine, découvrez des articles dédiés au webmarketing, à la communication digitale, aux réseaux sociaux, à l'e-commerce, à l'e-tourisme et au référencement naturel.

facebook_inaativ.png twitter_inaativ.png google-plus_inaativ.png scoop-it_inaativ.png

 

e-books gratuits

 

agence_inaativ.png

Revues de presse

18 novembre 2013 1 18 /11 /novembre /2013 16:02
accueil.jpg

Jeudi 14 novembre, j’ai eu le plaisir d’assister à l’atelier sur l’utilisabilité web, présenté au NODE par Émilie Duciel, Consultante ergonome web de BE INTUITIV.
Si le mot « utilisabilité » est aussi intriguant que difficile à prononcer, il devient aisé à comprendre dans les propos d’Émilie !


Alors c’est quoi l’utilisabilité d’un site web ?
 
Et bien, c’est le degré selon lequel un site internet peut être utilisé par une cible identifiée, pour atteindre des objectifs définis dans un contexte d’utilisation spécifié.

Ou disons plus simplement que l’utilisabilité représente l’étude d’un site web selon 3 critères:
 
- l’efficacité (le site permet à l’utilisateur d’atteindre le résultat prévu)
 
- l’efficience (ce résultat doit être atteint avec une minimum de temps et/ou un minimum d’efforts)
 
- la satisfaction (cette expérience sur le site doit satisfaire l’utilisateur)

 
À partir de ce raisonnement, nous pouvons comparer le besoin de l’utilisateur sur une interface de site aux besoins hiérarchisés définis par la pyramide de Maslow :

Le site doit être :
1. Fonctionnel
2. Fiable
3. Utilisable
4. Approprié
5. Plaisant
6. Significatif
 
A_visuel-pyramide-copie.jpg

Si les étapes 1, 2 et 3 sont classées comme des tâches affectées au site, les étapes 4, 5 et 6 relèvent de l’expérience utilisateur.
Pour mieux comprendre ce qu’est une expérience utilisateur, Émilie nous a présenté quelques tests (plus ou moins heureux…) effectués sur différents site web.

 
Quelques cas concrets d’expériences utilisateurs


Le cas IKÉA
:
En saisissant « table blanche » dans le moteur de recherche du site, le résultat affiché propose une immense liste de produits qui ne correspond pas à la requête.
Un constat sans appel qui témoigne d’une expérience utilisateur négative…
 
B_visuel-Ikea-copie.jpg

Le cas BLURB
:
Sur ce site dédié à la création de livres photos personnalisés, difficile de trouver les prix ! Seule solution pour voir s’afficher les tarifs : télécharger le logiciel d’édition du site. Mais pourquoi téléchargeriez vous le logiciel si vous n’êtes pas d’abord convaincu des prix ??? Si l’on considère que l’utilisateur est dans un contexte de comparaison des prix, on peut dire la encore que l’expérience est négative.
 
C_blurb_1.jpg


C_blurb_2.jpg

Le cas MOO
:
Après avoir validé une commande sur ce site de carte de visite personnalisée en ligne, l’acheteur (l’utilisateur donc) reçoit un e-mail automatisé de confirmation de commande.
L’usage veut que l’acheteur ne puisse répondre à ce type de mail (fonction « no reply »).
Moo choisi d’assumer le fait que cet e-mail soit automatique et que le client ne pourra pas répondre en humanisant le discours et en personnalisant son logiciel de confirmation de commande : « Bonjour, ici Petit Moo, le logiciel de Moo.com, ravi de faire votre connaissance »
Voici donc une expérience utilisateur réussie grâce à une stratégie éditoriale bien pensée.
 
D_moo.jpg

Le cas MELVITA
 :
Lorsque l’internaute clique sur un produit présenté dans la newsletter de cette boutique de cosmétique bio, l’utilisateur se retrouve sur la page descriptive du dit produit. 
Une évidence me direz-vous ! Certes… Mais combien de newsletters vous guident sur la homepage du site plutôt que sur la page du produit sur lequel vous avez cliqué dans la newsletter ???!! Bref, de ce point de vue, l’expérience utilisateur de la newsletter Melvita est concluante.
 
E_melvita.jpg



Quelques conseils pour orienter vos réflexions vers l’utilisabilité

Il faut avant tout vous intéresser aux utilisateurs ! 
Autrement dit : « Travaillez l’expérience ». Car sur un site, c’est de l’expérience dont on se souvient. Pas de l’interface.
Il existe de nombreuses méthodes pour optimiser l’utilisabilité. Émilie a focalisé l’attention de l’auditoire principalement sur 2 approches :
 
- Identifier les personas
- Définir le user journey

Le persona :
Le persona est un personnage fictif qui représente des utilisateurs pour qui le produit est conçu. On pourrait dire qu’il s’agit d’une cible marketing personnifiée.
Le persona se définit avant tout par ses objectifs.
Pour le définir, on peut faire appel aux données statistiques et/ou à des interviews.


Ci-dessous un exemple de persona étudié avec précision :
Nadine, la super-maman d'une marque de vêtements pour enfants
 
F_visuel-Personas.jpg

Le user journey :
C’est le parcours type du persona (dans le temps, dans l’espace, dans ses comportements…).
On identifie alors les points de contact avec le produit ou le service sur une période donnée. Ces points de contact sont « cross chanel », ce qui signifie qu’il faut aussi prendre en considération les contacts entre la marque et l’utilisateur hors du web. Par exemple :  une affiche d’abris bus vue en allant au travail, un journal lu le week-end…
 
Ci-dessous un exemple de user journey basé sur les émotions d’un touriste qui visite pour la première fois la ville de San Francisco (conception : Agence Adaptive Path).
 
G_UserJourney.png
Ci-dessous un autre style de user journey complet élaboré par l’agence Effective UI.
 
H_UserJourney.jpg


Au final, vous l’aurez compris, construire un site efficace, efficient et satisfaisant passe avant tout par la connaissance de ses utilisateurs, dans un contexte défini au préalable.

Consulter le site d’Émilie Duciel : BE INTUITIV

avatar franck formateurconsultant
Franck Chaigne
Graphiste-rédacteur d'Inaativ
Published by Franck Chaigne - dans Evènements
commenter cet article
28 janvier 2013 1 28 /01 /janvier /2013 05:26

Conférence marketing video

 

Plus que jamais la visibilité sur Internet est au cœur des préoccupations des entreprises. Comment me faire connaître ? Comment me démarquer de mes concurrents sur Internet ? Comment générer de nouveaux contacts ? Comment optimiser mon référencement naturel ?
 

 

Depuis plusieurs années, sur ce blog et en formation, nous sensibilisons les entreprises à l'importance du contenu sur Internet. Sans contenu de qualité : pas de message, pas de discours, pas de matière, pas de partage, pas de référencement naturel, pas de personnalité, ...
 

 

En 2013, la vidéo se trouve être un contenu répondant parfaitement à ces problématiques de visibilité : 

  • - C'est un média très apprécié des internautes (consultation, partage, recherche, ...)
  • - Les vidéos sont à ce jour très bien référencées
  • - Les vidéos peuvent atteindre de nombreux objectifs : émouvoir, convaincre, rassurer, informer, sensibiliser, former, dépanner, expliquer, faire rire, …

 

Cependant, il y a des pièges à éviter : une mauvaise vidéo peut aussi générer de l'indifférence ou de la moquerie (bad buzz).
 

 

Pour vous donner les clés du marketing vidéo sur Internet, j'interviendrai avec Yves Maguin de Covenweb lors d'une conférence gratuite, le 12 février 2013, de 14h30 à 17h00 à Bordeaux-Lac (coordonnées en fin d'article).

 

L'intitulé de cette conférence est : comment utiliser les vidéos pour augmenter sa visibilité sur Internet ?
 

 

Voici la trame de notre intervention :
 

  • - Introduction : Qu'est-ce que le marketing de contenu ? Qu'est-ce qu'une stratégie éditoriale ?
  • - Vidéos sur Internet : les bénéfices pour les entreprises.
  • - Les différents types de vidéo d'entreprise sur Internet, leurs particularités et leurs objectifs (nous nous appuierons sur des exemples concrets).
  • - Le matériel de base pour tourner des vidéos d'entreprise.
  • - Les étapes clés pour des vidéos efficaces sur Internet (conseils, erreurs courantes et les pièges à éviter).
  • - Les dispositifs de diffusions et de viralisation.
  • - Point juridique : le droit à l'image, ...
  • - Conclusion et questions/réponses.

 

Je précise que cette intervention ne s'adresse pas qu'aux entreprises de grandes tailles. Nous tâcherons de vous donner des pratiques et des conseils réalistes, applicables aux TPE et PME.
 

 

Attention, le nombre de place étant limité, nous vous conseillons fortement de vous inscrire via ce formulaire.
 

 

Voici quelques informations complémentaires :

Organisateur :

- Le Pôle numérique de la CCI de Bordeaux

Intervenants :

- Vincent Pereira - Inaativ - Agence de communication digitale à Bordeaux
- Yves Maguin - Covenweb - Société indépendante de production vidéo

Date et horaires :


- 12 février 2013
- Café de bienvenue à 14h15
- Démarrage de la conférence à 14h30
- Fin de la conférence à 17h00

Lieu de l'événement :


10 rue René Cassin - Bâtiment C - 33409 Bordeaux Cedex

Contact Pôle numérique de la CCI


- Tél : 05 56 79 44 48
- E-Mail : polenumerique@bordeaux.cci.fr

 

 

avatar vincent formateurconsultant

 

 

   Vincent Pereira, formateur & consultant webmarketing et e-commerce

Published by Vincent Pereira, consultant webmarketing - dans Evènements
commenter cet article
11 novembre 2012 7 11 /11 /novembre /2012 17:20

Summit-logo.jpg

 

Les 16 et 17 octobre 2012, Google a organisé la seconde édition du sommet mondial de la communauté Adwords à Mountain View (Californie), dans ses locaux. Cet évènement rassemblait les contributeurs mondiaux les plus présents sur la plateforme Adwords. Ces Top Contributeurs*, comme les appelle Google, sont des membres de longue date de la Communauté AdWords, reconnus pour la qualité et la fréquence de leurs contributions.


Avec cet évènement, Google souhaitait récompenser et mettre à l'honneur ces professionnels qui font vivre sa Communauté.  Au programme : séances de formation, ateliers, échanges de pratique et rencontres avec les équipes Google.

 

photo maurice largeron


Maurice Largeron, formateur et consultant bordelais spécialisé Adwords, a fait partie des cinq invités français.

 

Il a eu la gentillesse de répondre à mes questions pour nous raconter cet évènement de l'intérieur.

 

L'interview !

 

Vincent Pereira : Bonjour Maurice.
 

Maurice Largeron : Bonjour Vincent.

 

VP : Peux-tu nous expliquer l'intérêt pour Google d'organiser ce sommet mondial de la communauté Adwords ?

 

ML : N’oublions pas que Google génère l’essentiel de ses revenus par son programme publicitaire. Apporter de l’humain, en plus des services web vers les TPE et PME, est le but selon moi de Google au travers de cet évènement. Ce séminaire, au-delà de l’apport technique pour chacun des participants, remotive les troupes !


VP : Tu as pu y rencontrer les équipes Google je crois ?


ML : Effectivement et ce fut vraiment enrichissant de discuter avec le personnel technique de chaque fonctionnalité du support Adwords (aide en ligne, chat, base de connaissances, ...) et mettre un visage derrière le « qui fait quoi ».


VP : Qu'as-tu le plus apprécié durant cet évènement ?


ML : Au-delà de l’apport technique et purement professionnel, c’est l’aspect communautaire qui m’a intéressé. Le fait d’avoir l’opportunité de rencontrer des homologues de son propre pays et d’une dizaine de pays différents et ainsi pouvoir partager nos expériences.


VP : Quels ont été les ateliers ou les conférences qui t'ont le plus intéressés ?
 

ML : L’agenda sur ces 2 jours fut chargé ! Les interventions sur le digital, les tables rondes sur le support Adwords et les exposés techniques ont particulièrement retenu mon attention.


VP : Et si tu avais une intervention à retenir, ça serait laquelle ?


ML : L’exposé sur le digital, par l’évangéliste Avinash Kaushik vaut toujours le déplacement ! C’est un apôtre de l’analyse raisonnée sur les données d’audience générées par des applications statistiques comme « Google analytics ». Raisonnée pour indiquer qu’il faut toujours prendre du recul face aux jolis graphiques ou chiffres d’audiences (visites, pages vues etc..) et apporter du contexte à l’analyse.


Cependant, l’intervention du responsable sur le processus de validation des annonces fut aussi pertinente. Elle a permis d’aborder les sujets sur la sécurité et sur les règles de publication du programme Adwords (marque, fraude, spam, ...).


VP : D’après toi, pour 2013, quelles seront les grandes tendances sur le marché des liens  sponsorisés et particulièrement pour Adwords ?


ML : L’enjeu des moteurs de recherche est d’apporter plus de pertinence face aux plateformes sociales afin de garder leur part d’audience. Google et Bing ont apporté des modifications conséquentes sur leurs plateformes respectives récemment. Les acteurs, comme les agences de communication se doivent de travailler de plus en plus sur les données d’audience afin de justifier leur valeur ajoutée et apporter une vision stratégique online aux annonceurs. Adwords, quant à lui, continue sans cesse ses améliorations techniques, en témoigne ce ciblage plus fin sur son réseau de contenus dit « display » avec une fonctionnalité comme celle de «similar user », qui permet d’ajouter, en plus des visiteurs déjà connus, des prospects similaires et donc d’élargir sa cible.

* Pour ceux qui se demandent comment devenir un top contributeur, vous trouverez la réponse ici.

avatar vincent formateurconsultant

 

 

 

    Vincent Pereira, formateur et consultant webmarketing pour Inaativ

Published by Vincent Pereira, consultant webmarketing - dans Evènements
commenter cet article
31 mai 2012 4 31 /05 /mai /2012 13:29

logo-salaon-de-l'entreprise

 

A partir de demain jusqu'à mardi prochain, j'aurai le plaisir de publier sur ce blog des interviews d'entrepreneurs portant des projets numériques innovants.


J'ai réalisé ces interviews dans l'optique du 14ème salon de l'entreprise, qui aura lieu les 06 et 07 juin à Bordeaux où ces chefs  d'entreprises viendront présenter leur projet.


Voici le programme de ces publications :

 

Je serai moi-même présent au salon de l'entreprise, toute la journée de mercredi. Si vous souhaitez que l'on s'y rencontre, faîtes-moi signe.


Enfin, si vous êtes un porteur de projet innovant et que vous voulez être interviewé sur ce blog, n'hésitez-pas à me contacter. Mes coordonnées sont dans la colonne de gauche sur ce blog.

 

 

avatar vincent formateurconsultant

 

 

     Vincent Pereira, Inaativ - Agence de communication digitale à Bordeaux

Published by Vincent Pereira, formateur communication digitale - dans Evènements
commenter cet article
21 mai 2012 1 21 /05 /mai /2012 04:08

Affiche conférence
Un outil de communication digitale efficace est un outil proposant du contenu pertinent et intéressant pour sa cible.


Evident n'est-ce pas ?
 

 

Cependant, cette question de contenu est souvent un point crucial (voire bloquant) pour les entreprises. Et les questions sont nombreuses : Comment faire vivre son site Internet et ses autres supports ? Qu'est-ce que l'écriture web ? Qu'est-ce qu'une ligne éditoriale ? Quelles sont les bonnes et les moins bonnes pratiques ? ...


Si vous aussi vous vous posez ces questions, j'ai le plaisir de vous annoncer que j'animerai une conférence sur le sujet le mardi 12 juin 2012 à Bordeaux, de 9h30 à 12h30.


Cette conférence gratuite est organisée par le pôle numérique de la Chambre de Commerce de Bordeaux (ex-Echangeur pour les intimes) qui nous avait déjà invité l'année dernière pour intervenir sur la communication multicanale.


Ces moments sont pour nous de formidables occasions de vous faire partager des réflexions qui nous sont chères mais aussi d'échanger avec vous. Alors, n'hésitez-pas, inscrivez-vous sur ce formulaire.


Si les plus studieux d'entre vous veulent préparer cette conférence, vous pouvez lire les articles suivants traitant de thématiques que nous aborderons le 12 juin :


- Le potentiel viral des infographies

- La communication digitale d'un salon

- Les différents niveaux d'engagement sur une page Facebook

- Pourquoi les internautes quittent votre site ?

- Convevoir son catalogue produit pour sa boutique en ligne

- Règles de base pour communiquer sur Facebook

- Réaliser une interviex efficace pour son blog

 

Horaires de la conférence : 9h30 -12h30
Adresses de la conférence :
Bordeaux / Lac
Bâtiment C 10 rue René Cassin
33409 Bordeaux Cedex
Contact téléphonique :
Corinne REQUENA - 05 56 79 44 48


 

avatar vincent formateurconsultant

 

 

 

    Vincent Pereira, formateur communication digitale

Published by Vincent Pereira, consultant webmarketing - dans Evènements
commenter cet article
9 juin 2011 4 09 /06 /juin /2011 04:00

conference inaativ echangeur bordeaux aquitaine

 

Il nous est déjà arrivé de parler sur ce blog ou en formation de cohérence entre la communication online (site internet, blog, e-mailing...) et la communication offline (plaquette, communiqué, évènement...).


Nous constatons régulièrement, en analysant la communication des entreprises, que malheureusement cette cohérence n’est pas toujours appliquée. Trop souvent utilisés séparément, les outils de communication online et offline sont pourtant plus performants lorsqu'ils sont combinés stratégiquement. On parle alors de stratégie ou de marketing multicanal. 


Ce sujet nous tient vraiment à cœur et nous avons la chance d’être invité par l’Echangeur Bordeaux Aquitaine pour pouvoir en parler lors d’une conférence.


Nous interviendrons donc le jeudi 30 juin 2011 de 14h30 à 17h30 à Bordeaux-Lac* afin d’expliquer comment combiner messages online et offline pour optimiser sa communication.


Durant cette intervention de 3 heures (il y aura une pause !), nous présenterons des cas concrets et des bonnes pratiques à appliquer pour optimiser sa visibilité et améliorer l'impact de sa communication.


L’entrée est gratuite mais le nombre de places étant limité, nous vous recommandons de vous inscrire à l’avance via ce formulaire.


Vous pouvez aussi télécharger le programme mai-juin 2011 du cycle marketing de l’Echangeur Bordeaux-Aquitaine.

 

Pour en savoir plus, visitez le blog de l’Echangeur



*Adresse de la conférence : 10 rue René Cassin - Bâtiment C - 33409 Bordeaux Cedex

 

 

avatar vincent formateurconsultantavatar franck formateurconsultant

 

 

  Vincent Pereira et Franck Chaigne - Inaativ, agence de conseil et formation  en communication digitale

 

Published by Vincent Pereira consultant web 2.0 et webmarketing - dans Evènements
commenter cet article
30 novembre 2010 2 30 /11 /novembre /2010 12:00

FriiSpray

 

J’ai découvert, il y a quelques jours, FriiSpray, le mur virtuel à graffer ?

 

A l'aide d'une bombe de peinture équipée de diodes infrarouges, l'utilisateur peut dessiner sur un écran à la manière d'un graffeur. Il choisit sa teinte, la forme de sa mine, sa taille et même le support sur lequel il souhaite peindre : un mur, un wagon, une image...

 

Cette installation permet de sensibiliser les publics aux usages artistiques des outils numériques. Mais c’est aussi l'occasion d'aborder le graffiti et la culture urbaine de manière ludique.

 

Pour mieux comprendre, regardez la démonstration ci-dessous :


friispray from Simon Thomson on Vimeo.

 

Pour ceux qui résident dans la région bordelaise, vous pourrez assister à une démonstration lors de l’évènement "@rt ère numérique en itinérance" à l'espace Cyber-base de Bourg-en-Gironde.

 

Cet événement se déroulera le mercredi 8 décembre de 18h à 20h (soirée gratuite et pour tous publics).

 

Vous y découvrirez aussi la Grapholine (instrument de musique graphique), la Scratch Machine (scratcher du sonavec des outils visuels) et d’autres innovations technologiques.

 

Programme complet ici.

Published by Vincent Pereira, consultant web - dans Evènements
commenter cet article
7 septembre 2010 2 07 /09 /septembre /2010 10:06

 

Nous avons souvent parlé, sur ce blog, de l’impact d’Internet sur le marketing et les consommateurs (nouveaux comportements, nouvelles attentes, …). Face à ces bouleversements, on constate plusieurs attitudes de la part des entreprises :

 

- Celles qui ne sont pas informées

- Celles qui ne se sentent pas concernées (j’entends encore ce type de phrase « Internet, c’est qu’un truc de jeune » !)

- Celles qui sont réfractaires (parfois par peur et manque de recul)

- Celles qui expérimentent, parfois avec maladresse, et qui ont du mal à mesurer les résultats

- Celles qui ont déjà pris la vague du Web 2.0 et qui prennent de l’avance

- Et celles qui « sentent qu’il se passe quelque chose d’important » et qui décident de former leurs collaborateurs (voir aussi la petite vidéo humoristique sur "pourquoi se former au Web 2.0")

 

Pour ces entreprises là, des organismes de formation s’adaptent et proposent des produits répondant à leurs besoins.

 

C’est dans ce cadre que j’animerai 2 sessions de formation organisées par Sud Management, à Agen :

 

SUDManagement

 

 

- Communiquer avec le Web 2.0 : le 07 et le 14 octobre 2010 (voir le programme de la formation)


- Automatiser sa veille sur Internet : le 02 et le 03 décembre 2010 (voir le programme de la formation)

 

A cette ocassion, Sud Management m’a demandé d’expliquer le concept de l’e-réputation pour sa newsletter. Voici l’interview :

 

Vincent, pouvez-vous nous expliquer, en quelque mots, ce qu’est l’e-réputation ?


 Comme le montre aujourd’hui toutes les études, Internet est devenu le média le plus influent  devant la télévision. Grâce aux blogs, aux réseaux sociaux et aux forums, n’importe quel internaute peut s’exprimer et donner son avis sur un produit ou une entreprise. Cet avis est consulté et partagé  par des centaines d’autres internautes. C’est l’accumulation de ces avis (positifs ou négatifs) à propos d’une entreprise, d’une marque ou d’une personne que l’on appelle l’e-réputation.


Mais en quoi est-ce important pour une entreprise de surveiller sa e-réputation ?


Une majorité des consommateurs utilise Internet comme source d’informations avant un achat et fait plus confiance à un utilisateur d’un produit qu’au discours de l’entreprise elle-même. C’est ce que l’on appelle le pouvoir de la recommandation. Les entreprises (les multinationales comme les PME locales) doivent avoir conscience que leur image dépend de ce que l’internaute va trouver sur la toile (et notamment sur Google).


Pouvez-vous nous donner quelques exemples ?


En fait, tout le monde est concerné, entreprise comme individu. On peut voir des entreprises de services dont les clients vont se plaindre sur des forums, un artisan du coin qui se retrouve mal noté sur un site d’opinions de consommateurs, une entreprise qui fait l’objet de moquerie sur Facebook, des internautes qui trouvent des failles sur un produit et qui diffusent une vidéo sur Internet (véridique !), … et le pire, c’est que souvent, l’entreprise concernée ne le sait même pas ou minimise la situation.


Alors, que peuvent faire les entreprises ?


Avant tout, elles doivent prendre conscience que mettre en place un système de veille est vraiment indispensable. Ensuite, dès que les nœuds sont identifiés, l’entreprise doit rentrer dans une phase de conversation et d’interaction avec les internautes. C’est une nouvelle manière de communiquer avec ses clients ou ses prospects.


Quels sont les types d’outils qu’un participant obtiendra lors des stages « Communiquer avec le Web 2.0 » et « Automatiser sa veille sur Internet » ?


Le participant pourra bénéficier d’un pack d’outils qui lui permettra de mettre en place cette surveillance et d’en automatiser une grande partie. Mais, dans un premier temps, il sera essentiel d’aborder le sujet de manière théorique afin de bien saisir les subtilités de cette nouvelle façon de communiquer. Nous nous appuierons sur des cas concrets. Ensuite, nous passerons à la pratique afin que chacun puisse s’approprier les outils et bénéficier d’un accompagnement personnalisé.

 

Si vous souhaitez en savoir plus sur ces 2 formations, contactez Elisabeth CHASSENARD de Sud Management,  par téléphone au 05-53-77-24-19 (ou 17) ou par mail e.chassenard@sudmanagement.fr

 

 

Vincent Pereira, formateur webmarketing et communication digitale

 

Published by Vincent Pereira consultant web 2.0 et webmarketing - dans Evènements
commenter cet article
28 juin 2010 1 28 /06 /juin /2010 05:45

En marge du colloque international sur « La place du citoyen au cœur de l’innovation locale » (Bordeaux), j’ai pu participer à une table ronde organisée autour de la Secrétaire d’État chargée de la prospective et du développement de l’économie numérique, Nathalie Kosciusko-Morizet.

 

 

En voici les grandes lignes.

 

Grand emprunt pour le numérique

 

Nathalie Kosciusko Morizet BordeauxL’essentiel des échanges entre des acteurs aquitains de la filière numérique et la Secrétaire d'Etat ont concerné le 2ème volet du grand emprunt pour le numérique.

 

 

Pour rappel, l’Etat a prévu de consacrer 4,5 milliards d’euros pour le développement de l'économie numérique.

 

Alors que 2 milliards d’euros ont déjà été alloués au développement des réseaux très haut débit, l'État a défini neuf priorités d'investissement dont : le développement du cloud computing, la numérisation des contenus, la e-santé et la e-éducation. Pour en savoir plus sur les 9 axes, vous pouvez consulter ce document officiel.

 

J’ai tout de même noté que Nathalie Kosciusko-Morizet était particulièrement enthousiaste concernant les Serious game (des investissements sont prévus pour développer cet outil pédagogique auprès des auto-entrepreneurs par exemple). Pour comprendre les Serious game, il y a ce très bon blog.

 

 

Enfin, pour ceux qui souhaitent approfondir le sujet, une consultation publique est organisée, jusqu’au 7 juillet, pour que les sociétés civiles puissent donner leurs opinions.

 

 

Permettre au plus grand nombre d’accéder au Web

 

Suite à une question concernant la fracture numérique et le manque d’équipement des plus démunis (des millions de citoyens qui n’ont pas encore les moyens de se payer un abonnement à l’Internet), la Secrétaire d’Etat a annoncé "un tarif social, autour de 20 euros, pour une offre triple play (internet, téléphone, télévision) probablement à la rentrée ou à l’automne".

  

Formation des entreprises

 

Autre constat, les entreprises sont sous-formées en matière de numérique (note personnel : y compris sur les médias sociaux !). A ce titre, la Secrétaire d'Etat a parlé du portail des métiers de l’Internet (rappelez-vous, je vous en avais parlé dans un billet en février) qui doit permettre aux entreprises de mieux comprendre les différentes compétences liées au numérique.

  

 

 

Identité numérique

 

identite numeriqueLe sujet de l’identité numérique a aussi été abordé. Pour le moment, l’idée d’une carte nationale d’identité a été abandonnée pour des problématiques d’archivage et de confidentialité des fichiers.

 

En revanche, un label sera lancé en 2011 qui garantira un niveau minimum de sécurité et une absence de fichier centralisé. Il permettra aux internautes qui le souhaiteront de s’identifier sur internet (grâce à une clé USB ou un mobile par exemple). Pour en savoir plus, vous pouvez consulter l’expérience Suisse sur le sujet de l’identité numérique.

 

 

 

L’objectif sera de développer de nouveaux services sur internet pour lesquels il faudra s’identifier (vente en ligne par exemple). A suivre …

 

Applications mobiles et e-administration

 

Des services dématérialisés sur les mobiles sont en cours de test comme l’inscription en ligne sur les listes électorales ou le partage de données publiques.

 

Enfin, la Secrétaire d'Etat a rappelé l’existence de la plateforme Proxima mobile, un portail de services aux citoyens sur mobile.

 

 

proxima mobile

 

 

 

 

Si vous voulez débattre ou échanger sur ces sujets, la section commentaires vous est ouverte.

 

Published by Vincent Pereira formateur & consultant web 2.0 - dans Evènements
commenter cet article
27 juin 2010 7 27 /06 /juin /2010 06:47

veille sur internet

 

Le mardi 21 septembre, j’animerai avec l’Echangeur Bordeaux Aquitaine, un atelier qui traitera de la veille sur Internet.

 

En voici les grandes lignes :

 

Titre : Veille sur Internet, les outils qui vous font gagner du temps !

 

Date et horaire : Mardi 21 septembre de 14h30 à 17h30

 

Adresse : 10, rue René Cassin à Bordeaux Lac

 

Objectifs de l'atelier :

 

- Surveiller sa e-réputation
- Automatiser sa veille
- Optimiser ses recherches
- Suivre l'actualité et son marché

 

L’atelier est gratuit mais les places sont limitées. Pensez donc à vous inscrire.

 

 

Vincent Pereira, formateur veille & e-réputation

Published by Vincent Pereira formateur & consultant web 2.0 - dans Evènements
commenter cet article