Bienvenue

Chaque semaine, découvrez des articles dédiés au webmarketing, à la communication digitale, aux réseaux sociaux, à l'e-commerce, à l'e-tourisme et au référencement naturel.

facebook_inaativ.png twitter_inaativ.png google-plus_inaativ.png scoop-it_inaativ.png

 

e-books gratuits

 

agence_inaativ.png

Revues de presse

18 janvier 2015 7 18 /01 /janvier /2015 09:44

Dernière condition de réussite de votre campagne de crowdfunding, la stratégie de communication.

 

En effet, c'est votre capacité à bien communiquer qui fera connaître votre projet au plus grand nombre et qui provoquera un engouement autour de votre idée.

 

Pour assurer le succès de votre campagne, vous devrez convaincre successivement trois cercles. Dans cet article nous allons donc parler d'influence et de communication auprès de ces trois communautés.

Bâtir sa stratégie de communication auprès des 3 cercles du financement participatif

Cercle n°1 : Les proches

Ce premier cercle est composé de la famille, des amis, des clients fidèles, des partenaires ... bref, des gens sur qui vous pouvez compter car :

 

- Ils vous connaissent déjà

- Ils sont plus disposés à vous écouter

- Ils sont plus faciles à convaincre

 

Réussir sa communication auprès de ce premier cercle est essentiel car les proches auront un rôle crucial à jouer dans votre campagne, celui d'entraîner les autres :

 

- En investissant les premiers euros (la "love money"), ils vont rassurer les suiveurs. Selon KissKissBankBank, si le premier cercle finance 21% de votre objectif, vous avez 87% de chance de réussir votre campagne.

- En relayant votre projet : ils partagent votre campagne auprès de leurs proches et de leurs contacts, ils jouent le rôle d'ambassadeur.

 

Pour comprendre l'importance de l'influence des "premiers suiveurs" dans la construction d'un mouvement, regardez cette courte vidéo très pédagogique. Très utile pour comprendre les dynamiques de groupe.

 

 

Comment bien communiquer avec son premier cercle ?

Commencez par évaluer le potentiel de ce premier cercle, puis listez ensuite précisément les personnes qui vous paraissent les plus faciles à convaincre ou qui disposent d'un réseau important. Contactez-les personnellement juste avant le lancement de votre campagne : téléphone ou contact physique quand c'est possible, puis par mail pour présenter le projet. C'est à ce moment que vous utiliserez les supports créés pour raconter votre histoire : pitch, visuels, vidéos, ...

 

Dans votre mail, vous précisez la date de lancement de la campagne et êtes très clair sur vos attentes :   

 

- Un don, un prêt, ...

- Un participation active sur la page officielle de la campagne : des commentaires d'encouragement par exemple

- Un partage intensif à son cercle

 

Le jour du lancement de la campagne, envoyez un deuxième mail pour rappeler l'importance de leur réactivité et reformulez vos attentes.

 

Vous remerciez ensuite personnellement chaque contributeur et vous répondez à tous les messages (sur la plateforme, les réseaux sociaux, ...). Valoriser chaque soutien est essentiel.

 

Cercle n°2 : Les contacts des proches

Ce deuxième cercle est composé des connaissances et des amis de vos proches. Leur soutien n'est pas acquis  mais ils peuvent facilement se laisser convaincre si votre premier cercle :

 

- Relaie de façon intensive la campagne

- Commente de manière positive votre projet

- Investit dans le projet et augmente le pourcentage de financement acquis (vous sortant ainsi de la zone critique "Zéro euro au compteur")

 

Ces signaux rassurants influenceront la viralité de votre campagne. En effet, la majorité des internautes fait confiance aux recommandations des personnes qu’ils connaissent déjà.
Selon KissKissBankBank, si vous dépassez 41% de votre objectif avec le deuxième cercle, vous avez 96% de chance de réussir votre campagne.

 

Comment bien communiquer avec son deuxième cercle ?

Demandez à tous vos amis qui ont contribué de vous recommander auprès de personnes qui leur semblent importantes et potentiellement intéressées (et que vous avez peut-être repéré). Demandez qu'ils parlent de vous afin que vous puissiez rentrer en contact direct avec eux par la suite.

 

Vous connaissez aussi de loin ou indirectement certains membres du deuxième cercle : vous les avez croisé en soirée, au détour d'un profil Facebook, au travail... Utilisez les messages privés et les mails pour leur présenter le projet. Démarrez vos messages de manière personnalisée : "Nous nous sommes rencontrés chez ..." ou "Je te contacte de la part de ...". Exploitez au maximum tous vos outils de communication et renvoyez directement sur la page officielle de la campagne.

 

N'oubliez pas de répondre à leurs questions et de les remercier s'ils suivent le mouvement.

 

Cercle n°3 : Le grand public

Le troisième cercle est composé des gens qui n'ont aucun rapport direct ou indirect avec vous.

 

Conquérir l'attention de ce troisième cercle est le plus difficile, mais c'est eux qu'il faudra séduire et convaincre pour finaliser le financement de votre campagne.

 

Pour toucher ce troisième cercle, vous devrez passer par des prescripteurs, des influenceurs, des leaders d'opinion, des bloggeurs, des journalistes et présenter votre projet auprès de toutes les communautés que vous avez ciblées en amont. Réussir à gagner la confiance (et l'argent) des gens de ce troisième cercle réclame un travail de longue haleine.

 

Il est extrêmement difficile de prévoir l'impact que ce troisième cercle aura sur votre projet. Ne misez pas tout sur lui surtout si vous avez peu de contenus originaux à diffuser ou que vous avez identifié une faible communauté au départ.

 

Comment bien communiquer avec son troisième cercle ?

Pour commencer, vous devrez effectuer un travail de ciblage afin d'identifier sur votre marché les influenceurs, les réseaux actifs, les prescripteurs, ...

 

Ensuite, il vous faudra mixer l'approche individualisée (contact personnalisé, communiqué et dossier de presse, ...) et approche globale (publication dans des hashtags (#) qu'ils suivent, participation aux discussions sur leur blog, ...). Le but n'est pas tant qu'ils investissent dans votre projet (c'est un bonus), mais qu'ils relayent la campagne auprès de leur propre premier et deuxième cercle. Enfin, soyez vigilant à ne pas les spammer s'ils ne réagissent pas.

 

Concernant les journalistes, voici un article qui explique comment les identifier sur Internet.

Donnez toutes les chances à votre campagne de crowdfunding

Vous souhaitez un accompagnement personnalisé et des conseils pour assurer le succès de votre campagne de crowdfunding ou votre levée de fond ?

 

L'agence Inaativ propose des prestations Crowdfunding sur-mesure.

12 septembre 2013 4 12 /09 /septembre /2013 06:06

RP digitales

 

Vous souhaitez identifier les journalistes spécialisés sur un marché ou sur une thématique précise afin d'enrichir votre base de données ?

Voici comment internet peut vous aider dans cette phase stratégique de sourcing.

Avant de vous lancer, nous vous conseillons de construire un tableau sur Excel qui sera très utile pour répertorier le fruit de vos recherches. Choisissez des critères qui vous faciliteront le classement : nom et prénom du journaliste, titre du média, spécialité(s), coordonnées, compte Twitter, ... 

 

Une fois le tableau prêt, vous pouvez commencer !
   

Conseil n°1. Analysez la presse en ligne ou les sites spécialisés

1. Commencez par les journaux ou magazines de votre secteur d'activité et la presse généraliste (en ciblant les rubriques qui vous intéressent). Vous n'avez pas d'idées de journaux ou magazines en ligne, OneMoreTab pourra vous aider.

 

Cliquez sur des articles qui concernent votre activité (par exemple, si je suis un restaurant, je vais choisir les articles qui traitent de gastronomie). Les journalistes signent souvent leurs articles, soit en haut comme dans l'exemple ci-dessous : (huffingtonpost.fr - Laurent Provost).

Journaliste huffpost
Soit à la fin de l'article (Capital.fr - Sébastien Pierrot)

journaliste capital
A ce stade, vous n'avez pas de coordonnées, mais un prénom, un nom, une thématique et un nom de journal, c'est un très bon début pour remplir votre tableau Excel ! 

2. On peut parfois aller encore plus loin. En effet, certains journaux ou magazines en ligne proposent des liens vers les comptes Twitter de leurs journalistes (Exemple ci-dessous sur Slate.fr avec Lucie de la Héronnière).


Journaliste slateBref, utiliser les journaux en ligne paraît être une idée toute bête, mais c'est pourtant un très bon point de départ.

Conseil n°2. Utilisez les annuaires spécialisés
 

Bepub.com est un annuaire des professionnels de la communication. Voici le lien vers l'annuaire des journalistes. L'énorme avantage de cet annuaire est sa fonction recherche avancée (voir ci-dessous).

 

annuaire journalistes web

 

Chaque fiche de journaliste propose une mini biographie, leurs spécialités, leur localisation et même les coordonnées de certains !
 

Conseil n°3. Trouvez des listes de journalistes sur des blogs ou des sites
 

1. YMobactus est un site proposé par Olivier Duprez qui permet de suivre la presse francophone.
Mais la fonctionnalité qui nous intéresse le plus est la rubrique Top 50 des journalistes.

 
Cette page classe les journalistes en fonction de leur influence sur Twitter. Le site propose plusieurs filtres de recherches. Vous pouvez par exemple choisir le critère d'influence (le nombre d'abonnés, le nombre de Tweets, le nombre de listes, le plus ancien, ...), le critère géographique (journaliste français presse national, journaliste français local et PQR, journaliste belge, ...) et enfin un critère thématique (politique, économique, sport, ...). Vous pouvez bien entendu croiser tous ces critères et le site filtre les résultats pour vous.

 

Dans l'exemple ci-dessous, j'ai choisi de filtrer les journalistes français, spécialisés en économie, classés par nombre de followers sur Twitter.


YMobactus
A noter que le site propose aussi le Top 50 des médias basé sur le même principe avec la possibilité de filtrer par média (presse, radio et TV).

 
2. Vous trouverez régulièrement sur le blog de Pierre-Philippe, le classement des journalistes basé sur les scores Klout (réalisé à partir de 800 journalistes français présents sur Twitter).


Journalistes influents
Klout est une start-up américaine spécialisée dans la mesure de l’influence en ligne. 

 

3. Docteur Tweetty propose régulièrement un top 20 des journalistes les plus influents. Chaque mois, il analyse les comptes Twitter de 3000 journalistes, présentateurs et chroniqueurs francophones pour parvenir à ce classement.


journaliste influents
Il propose le même principe sur les médias.
 

4. La dernière liste est certes très pointue mais elle aussi précise puisque on y retrouve les coordonnées des journalistes français accrédités auprès des institutions européennes.

Conseil n°4 (bonus). Intéressez vous aussi aux blogueurs
 

Sur certains sujets, la blogosphère s'avère être un canal indispensable pour vos relations presses digitales. Vous ne connaissez pas de blogs influents, commencez votre recherche sur Ebuzzing. Vous trouverez des blogs classés par thématiques et influence.
 

 

En suivant ces conseils (dans l'ordre que vous voudrez), vous devriez vous construire une première base de journalistes intéressante. Vous pourrez ensuite passer à l'étape suivante et découvrir comment utiliser Twitter dans vos Relations Presse 2.0. L'article sera mis en ligne dans quelques jours. Si vous ne voulez pas le rater, inscrivez-vous au blog par mail ou flux RSS. Regardez dans la colonne de gauche, vous trouverez ces 2 encarts :


abonnement webmarketing  

 

 

avatar vincent formateurconsultant

 

 

 

       Vincent Pereira, formateur RP digitales

Published by Vincent Pereira, consultant webmarketing - dans Formation RP digitales
commenter cet article
27 juin 2011 1 27 /06 /juin /2011 04:41

kit multimédia

 

Le kit multimédia est une boîte à outils permettant aux journalistes de rédiger leurs articles dans les meilleures conditions.

 

Outre son extrême praticité et le gain de temps non négligeable de collecte d’informations qu’il offre aux professionnels de la presse, le kit multimédia maximise les chances pour l’entreprise d’obtenir un rendu rédactionnel en phase avec les messages qu’elle souhaite transmettre dans les médias.

 

Que doit contenir un kit multimédia ?

 

En premier lieu, un e-communiqué (ou plusieurs). Il s’agit de l’outil phare du kit multimédia.

L’e-communiqué est un document synthétique qui présente en quelques lignes l’actualité que l’entreprise souhaite partager dans la presse.

 

Ce communiqué peut se présenter sous plusieurs formats : .doc, html, pdf…

Dans tous les cas, vous devez posséder un format dans lequel le journaliste pourra facilement « copier-coller » l’information qui lui convient.

 

L’e-communiqué contient toujours la date de publication de l’information, un titre court et accrocheur et les coordonnées du contact presse.

 

Le titre et la première phrase doivent suffire à résumer l’essentiel du contenu. Car les rédactions sont « abreuvées » de communiqués et ont besoin de comprendre très rapidement l’objet de votre information.

 

Pour ce qui est du contact presse, choisissez-le soigneusement. Il doit s’agir d’une personne disponible auprès des journalistes, qui maîtrise le sujet évoqué dans le document, ou à défaut qui soit compétente pour mettre les bons interlocuteurs en relation.

 

Petit plus : pensez à préciser à la fin de votre e-communiqué que vous disposez de photos et visuels haute définition sur demande.

 

Nous en venons ainsi au deuxième outil du kit multimédia : la galerie d’images.

 

gallerie

Il convient en effet d’élaborer une sélection de visuels propices à l’usage des médias : photos de vos produits, de vos points de vente, de votre équipe, de votre logo, etc.

Prévoyez des photos en haute définition (pour l’impression dans les journaux) et des photos basses définition (pour l’affichage dans les blogs et sites web).

 

Un pack de visuels proposés instantanément dans un format adapté aux médias est fortement apprécié des journalistes, qui bien souvent souhaitent illustrer leur article.

 

Si après avoir lu votre e-communiqué et vu votre galerie photo, le journaliste souhaite en savoir plus sur votre entreprise, il est d’usage de lui proposer un dossier de presse.

 

Plus complet que le communiqué, cet outil de plusieurs dizaines de pages contient généralement une présentation détaillée de l’entreprise, l’historique et les dates clés, un organigramme, le descriptif des produits et services… le tout présenté dans un sommaire.

 

Le kit multimédia peut également être complété par les archives des e-communiqués précédents, une interview d’un responsable, une vidéo, une plaquette digitale, des fiches techniques, voire d’une revue de presse listant les principaux articles déjà consacrés à la société.

 

Où ranger le kit multimédia ?

 

- Soit dans un dossier de votre disque dur, en étant prêt à « dégainer » l’outil adapté à la moindre demande.


- Soit en créant un espace presse en ligne sur votre site web, votre blog ou sur un site dédié (c’est à dire un site spécialement conçu pour héberger votre kit).

Dans ce cas précis, vient alors la question de l’accès libre ou non aux données du kit multimédia.

 

espace-presse

Encore une fois, posez-vous les bonnes questions : souhaitez-vous que tout le monde puisse télécharger librement vos photos ?


 

D’un côté, cela faciliterait le travail des bloggeurs qui n’auraient qu’à « cueillir » vos images pour concevoir leur article. D’un autre côté vous ne maîtriseriez pas le flux de personnes qui téléchargeraient vos visuels.


Ces remarques sont aussi valables pour les communiqués et le dossier de presse.

 

Bien entendu, il est envisageable de paramétrer une partie du kit multimédia en libre accès (une vidéo, une interview, une revue de presse…) et une partie en accès privée (un e-communiqué, des photos…). Dans ce cas, les journalistes et bloggeurs devront vous demander un login (codes d’accès) pour se connecter à votre kit multimédia en ligne.

 

Enfin, n’oubliez pas que pour développer votre visibilité et travailler votre référencement naturel, vous pouvez aussi choisir d’héberger ces outils sur des communautés de partage en ligne (exemple : Issuu ou Calaméo pour la plaquette ou picasa pour la galerie photos).

 

Prochain article sur le sujet à venir :


CONSEILS PRATIQUES POUR DÉVELOPPER SES CONTACTS PRESSE ET DIFFUSER UN E-COMMUNIQUÉ DANS DE BONNES CONDITIONS

 

 

avatar franck formateurconsultant

 

 

    Franck Chaigne, concepteur-rédacteur


Published by Franck Chaigne - dans Formation RP digitales
commenter cet article
17 octobre 2010 7 17 /10 /octobre /2010 20:56

RP digitales

Pour rappel (et pour faire simple), les RP digitales sont les relations que les entreprises tentent de développer avec des acteurs de leur écosystème sur internet. Les bloggeurs sont souvent les 1ers concernés par les RP digitales.

 

Nous avions déjà abordé ce sujet en vidéo (à revoir ici et ici).

 

Aujourd’hui, voici quelques règles de bonnes pratiques à respecter pour construire vos RP digitales :

 

 

- Etablir une veille poussée  afin d’identifier des blogs pertinents (lire aussi « comment trouver des blogs »)


- Sélectionner des blogs en fonction de critères appropriés (thème, popularité, fréquence de publication, nombre de commentaires, …)


- Lire et passer du temps sur cette sélection de blogs


- Démarrer des échanges basés sur la transparence et l’authenticité


- Ne pas spammer la section commentaires des blogs


- S’intéresser aux bloggeurs avant d’éventuellement les contacter

 

Sur ce dernier point, qu’est-ce que j’entends par « S’intéresser » ?

 

Voici une série de questions à vous poser :

 

- Les centres d’intérêts du bloggeur sont-ils directement liés à vos produits/votre activité ? (Evitez les communiqués envoyés au hasard dans les boîtes mails des bloggeurs, le retour de bâton pourrait être violent)

 

- Quelles sont les raisons pour lesquelles il blogue (Pour partager une passion ? Pour des raisons professionnelles ? Par conviction ? Pour gagner sa vie ?…) ? Une fois ces motivations identifiées, il sera plus facile de préparer une approche cohérente

 

- Où le bloggeur habite-il ? J’insiste sur ce point de localisation du bloggeur. En effet, vous voulez inviter des bloggeurs à venir vous rencontrer sur un salon, vous voulez organiser une visite de votre usine, une conférence, une soirée de lancement de produit, … pensez local dans un premier temps. Un bloggeur se déplacera plus facilement si vous lui facilitez sa venue (prise en charge des frais, accueil, apport de contenu adapté pour son blog…) mais aussi s’il se trouve à proximité du lieu (plus rapide, moins de déplacement, possibilité de consolider son réseau local, …)

 

Je vous conseille donc de rajouter ce critère dans votre veille et votre recherche de blogs.

 

Allez, pour les entreprises bordelaises, voici un petit coup de pouce avec le lien ci-après.

 

Voici une initiative de Bastien DONJON (du blog Vicus) qui propose une liste de presque 200 blogs dont les auteurs habitent la CUB (Communauté Urbaine de Bordeaux). Idéal pour mieux connaître sa blogosphère locale. Merci à lui pour ce travail de collecte.

 


 

Vincent Pereira, formateur RP digitales

Published by Vincent Pereira consultant web 2.0 et webmarketing - dans Formation RP digitales
commenter cet article
15 avril 2010 4 15 /04 /avril /2010 06:11

interview

 

Il y a quelques semaines, nous parlions des RP* 2.0 ou RP digitales. Nous écoutions le point de vue des agences de communication grâce à la vidéo du buzzomètre n°8.

  

*Relations Publiques

  

Aujourd’hui, je vous propose une vidéo qui met en avant les opinions de bloggeurs influents.

  

-          Comment réagissent-ils lorsque les marques les contactent ?

 

-          Quels discours apprécient-ils ?

 

-          Qu’est-ce qui les irritent ?

  

C’est parti pour 9 minutes de témoignages, dans une vidéo qui se nomme "Influence moi si tu peux !".

 

Billets complémentaires à ce sujet :

 

- Identifiez des blogs influents

 

 

- Des conseils de bloggeurs professionnels

 

 

- Les RP 2.0, peut-on s’en passer ?

 

 

Vincent Pereira, formation webmarketing

 

 

Published by Vincent Pereira formateur & consultant web 2.0 - dans Formation RP digitales
commenter cet article
2 avril 2010 5 02 /04 /avril /2010 05:50

reussir-son-blog1

Une entreprise qui souhaite développer une communication vers la blogosphère doit d’abord identifier les blogs qui ont un lien avec son secteur d’activité ou sa cible.

 

Voici 3 sites gratuits qui vous permettront de trouver les blogs les plus « influents » :

 

- Blogonet : classement mensuel, recommandation d’articles favoris, …

- Wikio : classement mensuel, actualité des blogs, …

- Wikiopole : une cartographie des 1500 blogs les plus « influents » classés par thème (idéal pour repérer les liens entre des blogs ou des thèmes).

 

Une recherche sur ces 3 sites est une première étape dans votre veille.

 

En effet, ne vous contentez pas exclusivement de ces résultats, sinon vous risqueriez de passer à côté de blogs qui peuvent être pertinents pour vous.

 

Par exemple, les blogs de niche qui ont peu de visiteurs ne remontent pas très haut dans ce type de site, et pourtant, ils constituent pour certaines entreprises soit une source d’informations fiables soit une possibilité de relais.

 

Vincent Pereira, formateur webmarketing

Published by Vincent Pereira formateur & consultant webmarketing - dans Formation RP digitales
commenter cet article
23 mars 2010 2 23 /03 /mars /2010 07:46

relationpublique
Dans ce nouveau numéro de Buzzométre, les intervenants définissent d’abord la notion de R.P 2.0.

 

Puis, au cours de ce débat, certains points abordés sont particulièrement intéressants :

 

- Une frontière de plus en plus floue entre différentes activités comme le SAV, les RP et le Community Management

- Peut-on mesurer l’efficacité d’une campagne RP digitale ?

- Les actions immédiates et les actions sur le long terme

- Les logiques d’influences

 

Si ce sujet est nouveau pour vous, vous pouvez aussi commencer par lire ce schéma sur les R.P 2.0

Buzzomètre #8 : A quoi servent les RP digitales ? from mry on Vimeo.

Cette émission vous a plu, vous trouverez d’autres numéros ici et ici.

 

 

Vincent Pereira, formateur web 2.0

 

Published by Vincent Pereira formateur & consultant webmarketing - dans Formation RP digitales
commenter cet article
15 février 2010 1 15 /02 /février /2010 07:48

Relations Presse 2.0 vincent pereira formateur web 2Voici la synthèse de la journée de formation Web 2.0 pour le pôle Relations Presse d’une entreprise.

 

La problématique du jour était : « Comment optimiser les relations presse grâce au web 2.0 ? ». Cette 1ère journée avait pour objectifs d’harmoniser les pratiques de l’équipe et de poser les bases d’une réflexion interne sur ce sujet.

 

Après avoir balayé le fonctionnement du web 2.0 (définitions, impacts, outils, limites, …) et abordé quelques notions liées au webmarketing, nous avons traité le cœur de notre sujet en 2 parties :

 

- 1. Optimiser sa veille quotidienne (activité stratégique pour un pôle Relations Presse) : approche pull & push, utilisation des flux RSS, de Twitter, veille sur le web invisible, … et la présentation d’une série de sources adaptées à l’activité de l’entreprise.

 

- 2. Communiquer avec ses cibles (journalistes, leaders d’opinion, réseaux professionnels et blogueurs) grâce au web 2.0 : études et analyses des pratiques 2.0 de ces cibles (Quels réseaux ? Quelles utilisations ? Quels canaux ? ...), règles des bonnes pratiques pour communiquer avec les blogueurs et les communautés, présentation des plates-formes de communiqués de presse, réflexion sur les outils à mettre en place, …

 

En fil conducteur, un sujet connexe était fréquemment abordé : l’impact des projets innovants sur l’organisation humaine d’une entreprise (et donc, de l’intérêt de formaliser cette organisation interne pour mutualiser des ressources, voire conduire le changement).

 

En conclusion, voici le schéma qui nous a permis de synthétiser et conclure la journée. Il est bien sûr à disposition pour vos commentaires et enrichissements.

 


Pour télécharger le PDF "Relations Presse 2.0", c'est ici.

Vincent Pereira, formateur web 2.0

Published by Vincent Pereira Formateur Web 2.0 - dans Formation RP digitales
commenter cet article