Top Menu
Menu

Quelles sont les conséquences de la recherche vocale sur le SEO ?

0 Commentaire

La voix commence à avoir sa place dans le domaine des recherches. Les concepteurs ne cessent de développer de plus en plus interface vocale, ce qui a tendance à changer les habitudes. Les consommateurs commencent à ne plus taper leur requête, ils les dictent directement à l’aide de leur smartphone ou via une enceinte intelligente. Face à cela, les référencer sont également contraint de repenser à leur stratégie de référencement. La recherche vocale a en effet de nombreuses conséquences sur le SEO, et cela se fait déjà sentir. Quels sont donc les réels impacts de la recherche vocale sur les stratégies SEO ?

Une évolution prémonitoire

Selon une étude réalisée par les Britanniques en juin 2017, déjà plus de 42 % effectuent leur recherche à l’aide d’une requête vocale tous les jours. Les Britanniques se sont entre autres basés sur les études de Google pour leur sondage. Le mastodonte du web utilisait une courbe d’adoption rapide de la vocalise numérique pour inciter les grandes enseignes à considérer la recherche vocale comme un nouvel outil de campagne marketing. Le succès du voice search continue de grimper, il est évident qu’il ne s’agit pas d’une tendance euphorique qui pourrait disparaître après quelques années. La recherche vocale a pris sa place et elle est là pour durer. Certains experts ont déjà pressenti cette évolution au fur et à mesure que l’Intelligence artificielle commence à dominer notre quotidien.
Son arrivée et son succès font naître de nouveaux problèmes dans le domaine du référencement naturel. En effet, la formulation des requêtes diffère à l’oral et à l’écrit et la manière dont les internautes effectuent leur recherche change également. Une page qui a obtenu une meilleure indexation avec la recherche traditionnelle pourrait se retrouver à la mauvaise place avec le Voice Search.

La recherche vocale : comment est-elle née ?

Les recherches ont révélé que les interfaces de recherches vocales modernes sont nées au moment du développement de Siri INC en 2007. Il s’agit d’une application développée par le constructeur Apple. Elle était intégrée dans l’iPhone 4S en 2011. Microsoft a suivi la tendance en créant Cortana qui était disponible pour Windows 8.1 et pour les téléphones qui fonctionnent sous Android. Google a ensuite lancé Google Now, et Samsung a mis en place S Voice. Amazon vient de rejoindre l’aventure avec Alexa. Il est désormais possible d’accéder à la recherche vocale avec son téléphone et sa tablette. Il existe aussi sur le marché des enceintes intelligentes comme Amazon Echo et Google Home pour pratiquer la recherche vocale. Les applications et les nouveaux appareils facilitent l’accès au Voice Search.

Quelles sont les conséquences d’une telle tendance ?

Si vous envisagez de développer un nouveau site, vous devez le créer en fonction des contraintes établies par la recherche vocale. Vous pouvez déjà prendre de l’avance sur vos concurrents afin de vous placer sur la première place du moteur de recherche. Il est évident que cette nouvelle forme de recherche a déjà un impact sur le SEO. Il est évident que les internautes formuleront leurs requêtes en une question qu’en une série de mots clés (exemple : comment réaliser une mayonnaise ?). Les requêtes seront également constituées d’une phrase complète et correcte. En utilisant un clavier, les internautes avaient pour habitudes placé une série de mots sur la zone de recherche en enlevant par exemple les articles, les déterminants ou encore les prépositions (exemple : réaliser mayonnaise). Ce qui n’est pas le cas avec les requêtes vocales, qui ont tendance à s’allonger pour devenir une longue traine. Les erreurs de formulation sont de moins en moins fréquentes, car si avec le clavier l’internaute peut commettre des fautes d’orthographe comme « vante immobiliere » au lieu de « vente immobilière », ce n’est plus le cas avec la recherche vocale. L’interface vocale réagit en fonction de la requête orale, et les erreurs peuvent survenir à cause d’une mauvaise incompréhension des mots si l’internaute n’articule pas correctement. Heureusement, la position zéro est encore possible avec la recherche vocale. Cependant, ce sera à l’interface de sélectionner les résultats qu’elle juge pertinents en utilisant les ressources proposées par la proposition zéro.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

fr_FRFrench
fr_FRFrench